Aimez-vous ou êtes-vous attaché aux personnes autour de vous ? Connaissez-vous la différence et ce que chaque sentiment implique ?

Faire la différence entre amour et attachement

Quelle est votre conception de l'amour ? Implique-t-elle de l'attachement ? Spontanément, on a évidemment tendance à répondre que oui, car l'attachement est la base de toute relation, qu'elle soit amicale, familiale ou amoureuse. Et pourtant, lorsqu'il est toxique, l'attachement génère de la souffrance dans le couple.

Toute relation débute par un attachement, c'est ce sentiment qui va nous permettre de construire par la suite une histoire avec l'autre. Mais on a souvent tendance à confondre attachement et amour. Or, une relation de couple équilibrée doit être basée sur l'amour, et pas uniquement sur l'attachement qui est bien plus vacillant, fragile et non structuré.

Parfois, au début d'une relation, il arrive qu'on s'attache un peu trop vite à l'autre et que la relation ne se passe pas comme prévu. Apprendre à faire la différence entre attachement et amour aide à comprendre les mécanismes qui se mettent en place, ceux qui sont nécessaires et ceux qu'il vaut mieux éviter.

On peut se demander à quoi cela sert de les distinguer. Mais par exemple, voulez-vous réellement vous engager dans des projets à long terme, comme un mariage ou fonder une famille, avec une personne pour qui vous éprouvez uniquement de l'attachement, et non de l'amour ? Si une relation se passe mal, savoir si vous ressentez de l'attachement ou de l'amour est aussi une clé pour le futur.

shutterstock-405314926.jpg

Comment faire la différence entre amour et attachement ?

Bien que l'on puisse les confondre, ce sont deux sentiments distincts.

  • L'attachement arrive avant l'amour : c'est quelque chose d'assez évident. Lorsque l'on entame une relation, on ressent souvent quelque chose de très fort pour l'autre dès le début. Et pourtant, est-ce que l'on peut vraiment appeler cela de l'amour ? L'amour demande beaucoup de choses : du temps, la connaissance de l'autre, avoir vécu des moments forts ensemble, etc. L'attachement est une certaine emprise sur l'autre, on a peur de le perdre, on a souvent de grandes attentes par rapport au comportement de l'autre, des frustrations et des déceptions en découlent.
  • L'attachement n'est pas le ciment du couple : si on confond attachement et amour, on peut penser que l'attachement protège la relation de tous les problèmes. Or, c'est l'amour qui vous permettra de faire des efforts et des compromis pour que la relation marche, et pas l'attachement. C'est aussi cet amour qui vous permettra de vous engager dans des projets de couple à long terme. En revanche, l'attachement va être la meilleure base d'une relation solide.
  • L'attachement est éphémère : afin de bien comprendre cela, on peut prendre l'exemple d'une relation débutante. Si tout va bien et que vous vous sentez bien avec cette personne, vous allez ressentir de la frustration si vous le la revoyez pas pendant plusieurs jours, et votre enthousiasme risque de chuter si cela dure trop. Au contraire, vous allez ressentir un profond manque si la personne que vous aimez est absente.

shutterstock-557008399.jpg

  • L'amour permet de faire survenir le respect, la simplicité et le naturel. Il n'y a plus de façade, on s'aide mutuellement à grandir, le contrôle n'a plus sa place. Le bonheur de l'autre est important, sans oublier le sien qui est une base primordiale à respecter. Chacun aide l'autre à transformer ses difficultés en tremplin de bien-être. L'écoute et l'empathie sont forcément présentes.
  • L'amour est évolutif et plus durable. Les partenaires nourrissent la relation et en prennent soin. Il favorise l'émergence du coeur d'enfant et du bien-être. Ce sentiment se construit sur des traits de personnalité en commun, et non sur une attirance physique, bien que celle-ci prenne une place importante chez la majorité des gens.
  • L'amour calme, favorise la plénitude et la compréhension de soi. On diminue son égocentrisme, il n'est pas question de guerre d'égo ou de ressentiments, on se parle librement, se soutient, et s'aime profondément parce qu'on est bien ensemble. Les deux personnes se sentent auto-responsables de ce bonheur et ne l'attendent pas de l'autre. On devient à l'écoute de soi en étant à l'écoute de l'autre, et on exprime librement sa sensibilité, sa vulnérabilité sans se faire juger ou dénigrer.

L'amour est un sentiment extrêmement puissant, et les personnes que nous avons aimées gardent toujours une place spéciale dans notre coeur, qu'on le veuille ou non. L'attachement, lui, peut nous permettre de surmonter plus facilement une relation terminée, même douloureuse.

shutterstock-525751417.jpg

L'attachement est-il néfaste ?

Pas forcément, et l'on peut évidemment vivre de très belles histoires basées uniquement sur l'attachement. Tout lien amoureux a pour base cette attachement, mais lorsqu'il devient toxique et remplace l'amour, il convient d'être prudent.

Une relation basée uniquement sur l'attachement pourra être déséquilibrée car elle aura pour fondement la dépendance, la manipulation ou la prise de contrôle sur l'autre, et risque de devenir toxique. C'est d'ailleurs l'attachement (couplé à la peur de l'inconnu et de la solitude) qui fait que nous nous accrochons à des relations qui ne nous apportent plus de bonheur, ne nous enthousiasment plus. L'amour, lui, élève, offre la possibilité d'épanouir son moi authentique, est une base pour échanger, se comprendre l'un l'autre et soi-même.

Une relation amoureuse basée sur une dépendance affective est souvent déséquilibrée. Et l'attachement, lorsqu'il s'apparente à la dépendance, peut être une distorsion de l'amour, au même titre que la jalousie et le sentiment de manque. Et comme ces distorsions, il ne constitue pas des preuves de l'amour. L'attachement est normal, mais il est important de veiller à ce qu'il n'alourdisse pas la relation.

"L'amour le plus pur est innocent, il ne mendie pas, il se vit sans attachement, sans attente, dans l'accueil de l'autre, de ce qu'il est, de ses différences."